L’épisode de confinement que nous vivons actuellement nous pousse à repenser et à ré-organiser notre quotidien. Et pour ceux qui ont la chance de partager leur vie avec un chien (ou des chiens), ces mesures gouvernementales limitent considérablement les dépenses de nos chiens destinées à satisfaire leurs besoins et à les occuper.

Quand ceux-ci pouvaient habituellement bénéficier de promenades quotidiennes pour combler les besoins d’exploration, de contacts sociaux, de fouille, de mastication, etc… | Et oui, des promenades quotidiennes, c’est la solution miracle pour occuper nos P’tites Truffes et s’assurer de leur bien-être ! | Aujourd’hui, il faut faire avec les moyens du bord !

Dans cet article, vous trouverez quelques pistes pour ne pas laisser vos chiens dépérir, mais aussi quelques réflexions nées de cet épisode de confinement sans précédent.

Le confinement du point de vue de mon chien

Je demande souvent à mes clients d’essayer de se mettre « à la place » de leur chien. Dans la vie d’un chien, la notion de choix n’a pas de place. Pas le choix de venir vivre avec nous pour commencer, mais aussi tout un tas de choses qui nous semblent évidentes pour nous, humains : choisir quand manger et quoi ; choisir où je vais dormir et sur quoi ; avec qui je souhaite nouer des relations ; si je veux ou non avoir des enfants ; choisir quand je veux aller faire mes besoins ; quand aller me promener faire un tour ; etc… La liste est longue !

Le confinement pour eux, c’est avoir leurs humains à la maison avec eux en permanence, là où habituellement ils pouvaient passer entre 4h et 10h seuls. Sans télévision, sans radio, sans bouquin, sans réseaux sociaux.

Certains d’entre eux partagent peut-être ce « confinement » quotidien avec un ou plusieurs autres chiens (avec qui ils n’ont pas non plus choisi de vivre).

Finalement, le plus gros des changements pour nos chiens, c’est de nous avoir sur leur dos H24 ; puisque pour beaucoup, si on est honnête, la balade quotidienne ressemble plus à une balade par semaine ou une par mois.

Comment occuper mon chien pendant le confinement ?

Le confinement de mon point de vue

De notre côté, que de changements ! Et il est d’ailleurs marquant de constater les parallèles que nous pouvons faire entre le confinement à durée déterminée (même si on ne sait pas quand il prendra fin) que nous vivons et le confinement permanent et perpétuel de nos chiens.

De quoi « toucher du doigt » ce que peuvent ressentir nos chiens chaque jour en vivant à nos côtés et de tâcher de se mettre un petit peu à leur place.

Plus de contacts sociaux

Interdit de retrouver ses amis, sa famille, de papoter innocemment dans la rue, etc… nos chiens vivent cette restriction en quasi permanence. Toujours attachés en laisse, ils ne peuvent presque jamais se rencontrer (enfin, c’est au bon vouloir de leur humain) et même lorsqu’ils ont une brève occasion, nous coupons souvent court à leur discussion en les rappelant ou, plus facile, en tirant sur la laisse.

A noter que, comme nos chiens, nous sommes une espèce sociale et que cette restriction est probablement, pour nous humains, l’une des plus difficiles à supporter (en fonction des tempéraments de chacun évidemment).

Plus de sorties en extérieur

Nous ne sommes pas tous égaux quand à nos lieux de vie. Certains ont la chance d’avoir un jardin, plus ou moins grand ; quand d’autres n’ont même pas un balcon pour prendre l’air.

Quoi qu’il en soit, même lorsqu’on a la chance d’avoir un jardin, quand on ne peut pas en sortir depuis des semaines, les envies d’évasion sont bien présentes.

Et devinez quoi ? Il en va de même pour nos chiens. J’ai le bonheur de vivre à la campagne et de nombreux chiens ici ont un jardin. Partant de ce principe très concret que le chien peut aller dehors en toute sécurité pour se défouler, beaucoup de familles, malheureusement, ne jugent pas utile d’aller promener leur chien.

Sortir, se sentir libre de ses mouvements, choisir où on veut aller… autant de choses impossibles à l’heure actuelle pour nous. Autant de choses quasi impossibles au quotidien pour nos chiens.

Voir l’article « La promenade de mon chien »

L’accès aux ressources alimentaires et ménagères

Les crises de panique se sont multipliées côté humain ces dernières semaines. Des rayons entiers de pâtes, de riz, de farine, de papier toilette….vidés ! Quelques rixes ont même éclatées et beaucoup de personnes se ruent dans les supermarchés pour emmagasiner le plus possible de ces ressources.

Alors bien sûr, et heureusement, tous les humains n’ont pas réagit de cette façon, mais une belle proportion tout de même.

De quoi nous amener à réfléchir au sujet de la fameuse « protection de ressources » que peuvent développer nos chiens face à une ressource ayant une grande valeur pour eux : la nourriture, un lieu de couchage, un autre individu humain ou chien, etc… Ces choses qui, puisqu’elles sont potentiellement rares (à leurs yeux), sont précieuses et qu’ils doivent protéger à tout prix.

La peur d’un manque de réapprovisionnement de nos supermarchés a déclenché presque instantanément ce comportement de protection et d’accords de valeurs disproportionnés à des choses qui, dans une situation « normale », n’en ont pas (du papier toilette bon sang !)

Devoir s’occuper…seul…

Bon alors, oui on est confinés, mais heureusement, on peut encore s’écrire, s’appeler, faire des apéros en visio… On peut aussi regarder la télévision – ps : de nombreux musées viennent de rendre disponible gratuitement leurs visites virtuelles 😉

On peut aussi jouer à des jeux vidéos, des jeux de société, participer à des cours de yoga en ligne, lire des bouquins qu’on a acheté depuis 3 ans et qui sont toujours sur l’étagère de l’entrée…

Pour nos chiens, disons que les solutions d’occupations sont plus limitées… Certains vont bien essayer de s’occuper en donnant un style rock’n’roll à la housse du canapé ; en faisant de jolies gravures sur les pieds de la table à manger ; en s’essayant au tricot avec le tapis du salon, etc…

Mais malheureusement pour eux, ces occupations-là ne sont pas vraiment au goût de leurs humains ! On leur aménage un peu l’environnement, ceux qui ont de la chance partiront en promenade (vous savez le truc miracle pour combler un chien) et, en général, on parvient à limiter les dégâts.

Mais ce qu’ils ont en plus les chiens, c’est leur incroyable capacité d’adaptation qui les aide (pour la plupart) à apprendre à NE RIEN FAIRE. Être juste là, maintenant, observer, dormir, rêver…. Ce que nous vivons maintenant et qui nous pousse à ne rien faire, c’est le lot quotidien de nos chiens.

Alors peut-être que cette période de confinement, c’est aussi l’occasion de renouer des liens avec nos P’tites Truffes ; d’essayer, plus que d’habitude, de nous mettre à leur place ; de les observer sans être sur leur dos en permanence à leur dire quoi faire ; de « ré » apprendre à vivre ensemble.

Les idées pour occuper mon chien pendant le confinement

Bon alors en attendant, le but premier de cet article c’était de vous donnez deux trois idées… Pardon, je me suis un peu emballée ^^

Vous l’aurez sans doute compris, l’objectif n’est pas d’assaillir nos chiens d’occupations et d’activités à longueur de journée alors que vivre avec nous, ça veut essentiellement dire pour eux : ne rien faire.

D’ailleurs, tomber dans cette « obsession » de vouloir occuper son chien à tout prix reflète peut-être simplement notre propre angoisse d’être confiné et de n’avoir rien à faire… Bref… Pour ce problème là, observez donc vos chiens ! Apprenez d’eux ce qu’ils savent faire, la résilience dont ils peuvent faire preuve pour supporter nos vies d’humains…

Pour ce qui est d’améliorer le quotidien et d’occuper sainement son chien ; voici enfin les quelques pistes que je vous propose. N’hésitez pas à fouiner sur le net : les idées d’occupations pullulent en ce moment et font jaillir une certaine créativité 😉 :

La mastication

La mastication est un besoin important pour nos chiens. Mastiquer procure une dépense non négligeable d‘énergie et de satisfaction. Ben oui, toutes ces dents aiment bien se sentir utiles ! 😉

Le petit bonus ? C’est quand ces choses à mâchouiller peuvent apporter une richesse nutritionnelle ou encore mieux pour nos chiens : une odeur qui pue bien et qui embaume la maison !

Bois de cerfs, cornes de buffles, os de boucher, mais aussi un large panel de viandes séchées peuvent satisfaire ce besoin.

C’est l’occasion pour moi de vous annoncer le partenariat entre P’tite Truffe et Cani-Gourmand.
Un site sur lequel vous trouverez un grand choix de viandes séchées et d’accessoires pour occuper votre chien. Vous pouvez même les filtrer en fonction du temps d’occupation souhaité !

Avec le code Promo PTITETRUFFE, vous bénéficierez de 5% de remise alors profitez-en pour faire plaisir à votre chien !

Le tapis de fouille ou snuffle mat

Ce tapis de fouille, facile à créer soi-même (on peut aussi l’acheter tout fait), est composé de bandes de tissu polaire.

L’objectif ? Cacher de la nourriture à l’intérieur de ce tapis pour inciter son chien à la trouver. On stimule l’odorat, on enrichit l’environnement, on développe les capacités cognitives, on apprend à se concentrer et à gérer sa frustration, tout un tas de vertus pour nos chiens !

ps : ne pas laisser votre chien seul avec la tapis s’il a une tendance à détruire facilement tout ce qui est à portée de gueule 😉

Le Kong farci

Se dépenser pour trouver de la nourriture, c’est aussi ce principe qui est utilisé avec le Kong. Ce jouet pour chien résistant, avec un creux à l’intérieur, permet d’y glisser des mélanges savoureux pour nos p’tites truffes !
Du yaourt avec des morceaux de fruits, du fromage frais et des petits morceaux de viande, etc… Vous trouverez de nombreuses recettes sur le net, à vous de faire en fonction des préférences de votre chien !

ps : pour faire durer votre Kong plus longtemps, mettez le au congélateur quelques heures 😉

La recherche de nourriture

De façon générale, rechercher de la nourriture est une activité très saine pour nos chiens puisqu’elle fait appelle à leur sens premier : l’odorat.

Elle demande aussi de la concentration, un niveau d’éveil suffisamment élevé pour cogiter, sans basculer dans l’excitation et permet de faire passer le temps.

Alors amusez-vous ! Que ce soit à l’intérieur, ou à l’extérieur de la maison ; dissimulez des petits trésors gustatifs que votre chien devra chercher !

> Voir tous les articles du Blog

Laisser un commentaire